lundi 18 mars 2019

Tél.01 49 98 75 16


  1. 3. Module 3 (du 10 au14 décembre 2012 à Lyon) :
     génération Y, transformation du travail,  alternance, qualification et management de proximité.

L’après-midi  du lundi est d’abord consacrée  à la formalisation des constats, points de débats et axes de progrès établis à l’occasion des deux premiers modules et surtout à la confrontation des situations française et danoise en termes d’emploi et de travail de la jeunesse. Chacun des trois groupes d’auditeurs de la 32ème session présente la synthèse de son regard sur le Danemark. Moi-même je présente une analyse de leurs restitutions journalières à chaud quand nous séjournions au Danemark afin de faire miroir à leurs réflexions en cours.

C’est l’occasion de rappeler les buts poursuivis (la réalisation d’un colloque en juin, la rédaction d’un ouvrage chez Liaisons Sociales), d’affiner la méthode de travail et la grille d’analyse nécessaire à la valorisation de leurs premières conclusions. 

Le mardi, les travaux de la matinée sont centrées sur le thème de l’ integration dans l’entreprise et alternance à partir d’une présentation de Damien Brochier, Chef du Département Travail Emploi Professionnalisation au CEREQ. Furent analysés trois aspects de l’alternance : les modes de formation / de qualification/ de professionnalisation, les mode d'accès à l'emploi (notamment des jeunes les plus éloignés de l'emploi), les mode d'intégration dans l'entreprise. En dernier lieu, furent analysées les différentes formes d'alternance construites depuis 25 ans et les évolutions récentes en termes d'innovation et de pertinence, mais encore de jeux des acteurs ?

Alain Maury, directeur de Projets à Entreprise & Personnel, présent ensuite une revue d’experience sur le rôle, l’engagement et les marges de manœuvre du management de proximité de l’encadrement et des managers de proximite dans l’integration des jeunes dans l’entreprise. 

 

L’après-midi du mardi se déroule au Technicentre SNCF de Gerland près de Lyon où est assurée l’entretien et la maintenance des TGV. Après une présentation de l’activité par le directeur du centre et son adjoint, le premier cheminot qui a monté tous les échelons de l’entreprise, le second jeune polytechnicien, suit une visite impressionnante d’hangars immenses où étaient rangés des rames de TGV et où sur les toits, sous les châssis et dans les compartiments s’affairent différents métiers, notamment de jeunes apprentis. Des échanges ont lieu tant avec le management de proximité, les représentants du personnel que des jeunes salariés.

Sous forme de conférence-buffet, la soirée est consacrée à la préparation du voyage au Chili. Rodrigo Torres, doctorant en sciences politiques, à Paris 1 Panthéon Sorbonne : données économiques, évolution de la situation poltique, mouvements de contestation des jeunes, etc.

Le mercredi matin, Patricia Vendramin, codirectrice du Centre de Recherche de la FTU (Fondation Travail-Université) et professeur à l’Université de Louvain la Neuve expose quelles sont  les transformations actuellement à l’oeuvre au sein des entreprises sous l’angle du travail et des rapports socio-professionnels : question du genre, brouillage des positionnements générationnels, rapport au collectif.

L’après-midi est l’occasion donnée à trois participants de la 32ème session de présenter un sujet lié au thème d’emploi et du travail des jeunes et concrétisé par leur propre expérience professionnelle Valentine Tuloup et Audrey Gourovitchesponsable, toutes deux directrice des ressources humaines dans des entreprises de services aux entreprises, la première chez Imatechnologies, spécialisée dans la relation client, la seconde chez AGISCOM, spécialisée dans les télécommunications, présentent les activités de leur société, son modèle économique, sa démarche de performance globale et précisèrent quelle incidence a son fonctionnement sur l’integration, la fidelisation et la mobilisation des jeunes générations au travail ?

Ces témoignages d’auditeurs sont complétés par la conférence-débat que Rémy Savary, directeur du Groupe Formation à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nîmes, donne habituelllement à des patrons  sur le thème : des managers en quête de repères face à la génération Y (ou encore digital natives ou bien net generation). 

Lors de la matinée du jeudi, la parole est donnée à nouveau à trois participants de la 32ème session : David Béviere, chef de service analyse des besoins, orientation et PRDF, à la direction Formation Apprentissage Enseignement supérieur du Conseil régional Poitou-Charentes , ex directeur de la mission locale du Poitou, Anne Aubert, vice présidente de l’Université de la Rochelle et Véronique Legall-Breuzin, membre de la task force déploiement des contrats d’avenir au Cabinet de Michel Sapin. De leur point de vue respectif et chacun à son tour, ils planchent sur les activités d’accueil, information, orientation, accompagnement, mediation ans le parcours d’un jeune et les evolutions qu’ils discernent dans les modes d’intervention, de coordination et de coopération des différents acteurs. 

Durant l’après-midi, la session se rend chez Acti agence digitale, spécialisée en communication digitale et mobile et en plein cœur, se définissant comme fun et pro et évoluant dans un esprit Silicon Valley. Une rencontre animée avec Laurent Constantin, le PDG fondateur, leader et concepteur doué d’un fort charisme, une visite des locaux et des échanges avec les salariés, de jeunes internautes concevant des sites ou des publicités sur la toile. Comment justement une entreprise de nouvelle génération fonctionnent  avec les jeunes generations ? Tel fut le fil conducteur de cette visite. 

Le vendredi, dernier jour du module, c’est José Rose, professeur de sociologie à l’Université de ProvenceLaboratoire d’Economie et de sociologie du Travail (LEST) qui aborde le thème de la qualification. Quand on parle de requalifier le travail, que veut-on dire : travail non qualifié, personnes peu qualifiées ou emplois sous qualifiés ?

Ce module a ainsi permis d’approfondir les dimensions génération Y, transformation du travail,  alternance, qualification et management de proximité à la fois d’un point de vue thérique et à la lumière de plusieurs expériences de terrain